mardi 13 novembre 2012

Martigues : déclaration du 21 septembre 2012

Martigues, membre de l'AFCDRP/Maires pour la Paix France depuis 2010, nous a fait parvenir la déclaration faite en conseil municipal à l'occasion de la journée internationale de la paix du 21 septembre 2012. Voici le texte intégral de l'intervention de Mme Sandrine Scognamiglio, conseillère municipale déléguée à la culture de la paix:

"Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs, Chers Collègues, 

En cette séance du Conseil Municipal du 21 septembre, je voudrais symboliquement marquer la Journée Internationale de la Paix. 

La Journée Internationale de la Paix décrétée par l'ONU se célèbre cette année alors que de nombreux pays connaissent la guerre et que les politiques d’austérité économique généralisées en Europe accroissent les inégalités et les tensions. 

"Pas de Paix sans développement et pas de développement sans Paix", avait dit Martin LUTHER KING.

Cette année encore, comme depuis onze ans, des milliers d’acteurs s’emparent de cette journée pour construire la Paix. La Ville de Martigues s'inscrit dans cette construction.

Depuis maintenant deux ans, notre Municipalité est adhérente de "l'Association Française des Communes, départements et régions pour la Paix".

Monsieur le Maire, il y a deux ans à peu près, vous avez décidé de créer une délégation à la Culture de Paix que vous m'avez confiée et je vous en remercie.

Il y a deux ans également, nous avons inauguré, juste à côté, l'Avenue de la Paix. Vous avez souligné, à cette occasion, toute la symbolique d’une artère baptisée Avenue de la Paix dans un quartier tourné vers l'avenir. C'est le sens que nous voulons donner à cette célébration. Je ne trahirai sans doute pas vos sentiments en engageant notre Conseil Municipal dans ce vœu: "concourir au quotidien, ici, près de chez vous, et ailleurs, à faire grandir la Culture de Paix".

Bien sûr, une journée telle que celle-ci mérite que s’expriment les ambitions nobles d’un monde meilleur, d’un monde sans arme, d’un monde sans ingérence et sans invasion guerrière.

Bien sûr, cette journée doit être un moment empreint de souvenirs, souvenirs lointains ou plus proches de toutes les victimes des folies guerrières, parce que nous savons que rien ne justifie la guerre et que rien ne justifie les conquêtes militaires.

Cette journée doit aussi être un moment utile, utile pour connaître, comprendre, utile pour faire vivre et grandir cette Culture de Paix.

Les Martégales et les Martégaux peuvent contribuer, chacun à leur manière, à construire un monde de Paix, tous, des plus jeunes aux plus anciens, en découvrant, en apprenant, en comprenant l'Histoire mais aussi les Histoires parfois récentes. Chacun peut apporter sa pierre à ce bel édifice que mérite notre Humanité. Ce combat quotidien qui s’apparente aussi à un comportement citoyen, qui est un comportement citoyen, participe à construire le "vivre ensemble" indispensable à cette ambition.

Il est aussi de notre devoir en tant que Collectivité locale, en tant qu’Institution de notre République, de favoriser cette Culture de Paix au travers de nos compétences comme l'éducation, la culture, par exemple, mais également en luttant contre les discriminations et en faisant en sorte que soient respectés les droits de l'homme.

Alors, pour cette journée du 21 septembre 2012 et dans l’esprit qui a prédominé sa création par l’Organisation des Nations Unies, nous nous proposons de multiplier les initiatives qui vont en ce sens à Martigues.

Vous avez pu le constater, il y a maintenant plusieurs jours que déjà des drapeaux aux couleurs de la Paix flottent au vent dans les rues de notre Ville (le vent nous a bien aidés, on les voit bien! …), que depuis lundi jusqu'à ce soir le hall de notre Hôtel de Ville accueille une exposition sur la Culture de Paix. Cette exposition sera itinérante et sera installée à partir de lundi dans les quatre collèges de la Ville et servira de support pédagogique aux enseignants.

Enfin, et je vous invite à y participer nombreux, le 24 octobre, une conférence sur le thème de la laïcité nous permettra d’accueillir le philosophe et écrivain Henri PENA-RUIZ.

Enfin, chers Collègues, vous me permettrez en cette journée particulière de saluer l’engagement militant de tous ceux qui oeuvrent pour un monde sans guerre, un monde sans arme, un monde de Paix.

Je pense bien sûr aux membres du Mouvement de la Paix et je voudrais ce soir saluer la mémoire de Maguy GUERRA qui nous a quittés il y a très peu de temps et qui était une militante de tous les instants.

Pour finir ce discours, je dirais comme Jean JAURÈS l’avait si bien affirmé : "L'affirmation de la Paix est le plus grand des combats, c’est vers cela qu'il faut tendre pas à pas, humblement, et pour le meilleur avenir".
Merci."

Vous pouvez également voir le compte-rendu des activités de la ville de Martigues à l'occasion du 21 septembre 2012 sur le site de la ville.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire