lundi 3 janvier 2011

Nouvelle année, nouveaux enjeux

Par Daniel Fontaine, Président de l’AFCDRP, Maire d’Aubagne, Vice-président du Conseil général des Bouches-du-Rhône. Texte précedemment publié en page d'accueil du site afcdrp.com
 
2010 aura été une année particulièrement productive pour l’ensemble des villes de Paix que rassemble notre association. Bien évidemment, nous avons conscience que cet idéal généreux et constructif est bien plus largement partagé que cela parmi les collectivités locales françaises, reste pour elles à franchir le cap et oser, si le terme est propre, s’afficher en tant que telles.

Notre action à l’occasion de la 8ème conférence d’examen du Traité de Non-prolifération Nucléaire a été, à mon sens, particulièrement fructueuse. Il faut ici se féliciter de la collaboration constructive qui a été établie avec les associations pacifistes françaises, au premier rang desquelles le Mouvement de la Paix. C’est bien la preuve qu’il n’y a pas de distinction artificielle à opérer, sur le sujet, entre regroupements de collectivités et mouvement citoyen. Une leçon à méditer, pour l’avenir.

Autre leçon à méditer : l’attention particulière qu’a portée à nos points de vue SE Eric Danon, ambassadeur de France auprès de la Conférence du désarmement, que nos représentants ont rencontré avant, pendant et après la conférence de New York.

Cette écoute privilégiée s’inscrit dans un mouvement global où les collectivités territoriales voient leur rôle spécifique reconnu au plus haut niveau des instances internationales. C’est en substance le message que nous a adressé le secrétaire général de l’ONU, SE Ban Ki-moon, à l’occasion de la conférence de Mayors for Peace, le 4 mai dernier dans les bâtiments de cette prestigieuse institution. Les fondations d’un nouvel ordre mondial, pacifique, écologique, solidaire, ne sont envisageables que si les citoyens du monde s’emparent des enjeux de demain. Quels meilleurs relais pour cela que leurs élus de proximité que sont les conseillers municipaux, généraux et régionaux.

L’action des villes de l’AFCDRP embrasse naturellement tous les champs que recouvre la notion de culture de la Paix. Et ce n’est pas un hasard si ces villes-là interviennent également en matière de travail de mémoire, de dialogue interculturel, et entre les différentes fois religieuses.

L’idée de Paix et de culture de la Paix diffuse peu à peu dans la société, comment s’étonner de cette relative lenteur quand il s’agit de rompre avec des millénaires de culture guerrière et du conflit ?

2011 sera sans doute dans le même mouvement que l’année que nous allons quitter, un chemin certes ardu mais oh combien enrichissant que nous poursuivons maintenant avec plus de 4 400 villes à travers le monde.

Bonne année à tous et que 2011 nous réserve de nouvelles surprises.