mercredi 18 avril 2012

1 740 milliards de dépenses militaires mondiales !

Par Jean-Marie Collin, expert indépendant.
Voilà le chiffre astronomique que le Think-Tank Suédois, le Sipri, vient de publier. Pour la première fois, depuis 13 ans, ce chiffre est en stagnation !

Depuis 1998, les dépenses militaires mondiales n’ont cessé de progresser or, pour la première fois, elles semblent se stabiliser (1 630 milliards $ en 2010) malgré une très légère hausse de 0,3 %. C’est donc pour le Sipri le signe de la fin d‘une course continue d’augmentation des dépenses militaires enregistrées pendant cette période.

Les raisons de cet "arrêt" s’expliquent par :
  • Une diminution des budgets militaires des six premiers pays acheteurs d'armes : Brésil, France, Allemagne, Inde, Royaume-Uni, États-Unis.
  • Le retrait des troupes américaines d’Irak et le désengagement d’Afghanistan, engendrant une baisse des coûts au sein du budget de la défense américaine.
  • La crise économique mondiale.


Paradoxalement, certaines zones du monde comme le Moyen-Orient ou l’Afrique (+8,6%) ont très fortement augmenté leurs dépenses d’armements. Mais le cas de l’Afrique est particulier, car cette hausse est principalement dû à un seul pays, l’Algérie qui a augmenté de 44 % ses dépenses militaires. Sans cette envolée algérienne, les dépenses militaires sur ce continent seraient globalement stables.

Alors même que ces chiffres sont publiés, une vaste campagne internationale contre les dépenses militaires mondiales vient de débuter - Global Day of Action on Military Spending - à l’initiative du Bureau International de la paix. Une initiative qui a reçu le soutien de Sergio Duarte, Haut commissaire au bureau des affaires du désarmement de l’ONU qui "appelle les gouvernements à envisager toutes les possibilités de créer un monde plus sûr à partir de moyens non-militaires".

Outre ce rapport, le GRIP vient également de publier son "Compendium 2012 : Dépenses militaires, production et transferts d’armes".