mercredi 11 avril 2012

À quand la paix aux Malouines ?

Par Jean-Marie Collin, expert indépendant.

Trente années après la guerre des Malouines/Faklands, rien n’est résolu. L'archipel est voué au tiraillement régulier entre Londres et Buenos-Aires. Pourtant, une voie de sortie existe, comme le prônent six Prix Nobel de la Paix : le dialogue !

Les tensions semblent donc se raviver sur ces îles de l’Atlantique Sud. Les causes sont multiples, le triste anniversaire de cette guerre - évidemment - mais aussi, l’envoi d’un bâtiment de guerre britannique flambant neuf (le destroyer lance-missile HMS Dauntless) avec à son bord le prince William - héritier de la couronne -, les suspicions de la présence d’un sous-marin nucléaire d’attaque britannique et surtout les possibles ressources pétrolières et gazières que les fonds marins de cette archipel recéleraient.

Six Prix Nobel (*) ont donc décidé dans cette période troubles d’adresser une lettre au premier Ministre britannique David Cameron : « Nous vous demandons de réviser la position du gouvernement britannique contraire au dialogue sur cette affaire et de respecter les résolutions des Nations Unies appelant à entamer des pourparlers avec l'Argentine ». La balle semble bel et bien dans la main des britanniques...

Le 2 avril 1982, les troupes militaires de l’Argentine envahissaient les Malouines. Débutera alors une guerre de 74 jours, qui coûta la vie à 649 argentins et à 255 militaires britanniques.

* L'Irlandaise Mairead Maguire (1976), l'Argentin Adolfo Perez Esquivel (1980), le Sud-Africain Desmond Tutu (1984), la Guatémaltèque Rigoberta Menchu (1992), l'Américaine Jody Williams (1997) et l'Iranienne Shirin Ebadi (2003).