lundi 8 septembre 2014

Journée mondiale de la Paix 2014 : Vitry ville du monde, solidaire des peuples sahraoui et palestinien

"Pour, avec la paix"
dessin original de Federica Matta
créé pour la ville de Vitry-sur-Seine,
à l'occasion de la 33e Journée Mondiale de la Paix.
La Ville de Vitry-sur-Seine organise à l’occasion de la 33e Journée mondiale de la Paix, deux évènements, l'un le mardi 16 septembre et l'autre le dimanche 21 septembre.

Le 16 septembre, à 19h 30, aux 3 Cinés Robespierre, une rencontre-débat autour du film d’Alvaro Longoria Enfants dans les nuages, la dernière colonie, en présence d’un représentant du Polisario et avec la participation de l’Association des Amis de la République Sahraouie Arabe Démocratique.

Le 21 septembre, la population est conviée à un rassemblement parc du Coteau à 16h pour l’envol symbolique de colombes pour la Paix auprès de l’olivier planté pour Jéricho voici trois ans et après un spectacle de Nicolas Stuzmann co-organisé par le centre culturel de Vitry et le Mouvement de la Paix.

Cette soirée sera également marquée par la participation et le témoignage de Mme Michèle Decaster, Présidente de l’AFASPA (Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique) qui a été enlevé par la police marocaine lors de sa visite dans les territoires occupés en août dernier, mise sous surveillance policière puis libérée. 
Le film d’Alvaro Longoria, proposé pour cette journée mondiale de la Paix, Enfants des nuages, la dernière colonie, est un film documentaire qui examine la situation actuelle en Afrique du Nord et la responsabilité des puissances occidentales, notamment les États-Unis et la France, ainsi que leurs stratégies appliquées à la question du Sahara Occidental, la dernière colonie africaine selon l’ONU.
Le film est un voyage très personnel de Javier Bardem qui guide le spectateur sur le chemin sinueux de la diplomatie mondiale et dévoile la réalité d’un peuple abandonné : le peuple sahraoui et son droit bafoué à l’autodétermination reconnue par l’ONU. Le Sahara Occidental fut en effet jusqu’en 1976 une colonie espagnole. Depuis quarante ans, la région est à l’origine d’un conflit entre le Maroc occupant une partie du territoire et le Front Polisario indépendantiste. Ce film a reçu le Goya 2013 du meilleur film documentaire. Sa projection permet de comprendre la situation vécue par un peuple privé de la moitié de son territoire et de ses richesses naturelles et qui vit dans le non-respect des droits de l’homme derrière un mur de 3000 kilomètres dans la partie occupée et dans des camps de réfugiés dans la partie libérée.
22 enfants ont été accueillis à Vitry et en centre de vacances à nouveau cet été dont 12 enfants venus des camps de réfugiés du Sahara Occidental et 10 enfants de Jéricho en Palestine. Cette action solidaire de la Ville, co-fondatrice du réseau français Maires pour la Paix, permet à ces enfants de découvrir notre vie, notre pays, en franchissant les murs et les frontières. Ils sont aussi reçus dans des familles vitriotes et cela participe à mieux se connaître et à soutenir les droits de leurs peuples. Sur la base du droit international, le peuple sahraoui entend accéder à un référendum d’autodétermination prévu par l’ONU et le peuple palestinien à un État souverain aux côtés de l’État d’Israël.