mercredi 5 mai 2010

Communiqué de presse du Secrétaire général de l'ONU : Ban Ki-moon soutient Mayors for Peace et souligne le rôle fondamental des élus locaux

4 mai 2010 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a salué mardi le rôle des 'Maires pour la paix' pour avancer vers un monde exempt d'armes nucléaires, lors d'une réunion de cette association à New York en marge de la Conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) qui se déroule actuellement au siège de l'ONU jusqu'au 28 mai.
« Construire un monde pacifique ne commence pas dans des salles de conférence à New York ou à Genève. Cela commence à la base, dans les quartiers, dans les communautés », a dit M. Ban. « Cela commence avec vous », a-t-il ajouté en s'adressant aux 'Maires pour la paix'.

'Les Maires pour la paix' est une association créée à la suite de l'appel pour abolir les armes nucléaires des maires des villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki lors de la deuxième session spéciale de l'Assemblée Générale des Nations Unies pour le désarmement, qui s'est déroulée au siège de l'ONU à New York le 24 juin 1982. Ces deux villes sont les seules au monde à avoir été bombardées par des bombes atomiques en 1945 par les États-Unis.

L'association réunit aujourd'hui près de 4.000 villes de 143 pays différents. « C'est le genre de fondation politique solide dont nous avons besoins pour réaliser l'objectif d'un monde exempt d'armes nucléaires », a dit M. Ban.

En 2000, la Conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) a décidé que « la totale élimination des armes nucléaires est la seule garantie absolue contre l'utilisation de la menace des armes nucléaires ». Les Etats dotés d'armes nucléaires ont approuvé cet objectif en le formulant comme « un engagement sans équivoque », a rappelé le Secrétaire général de l'ONU.

« Les dirigeants des plus petites villes aux plus grandes organisations internationales reconnaissent cette vérité », a souligné M. Ban. « Ils savent qu'il n'y a aucune alternative ».

M. Ban a décliné le plan d'action qu'il souhaiterait voir soutenu par 'Les Maires pour la paix'.
L'adhésion de tous les pays aux traités multilatéraux, l'établissement de zones exemptes d'armes nucléaires, l'élaboration d'un nouveau traité sur les matières fissiles et l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires sont autant d'instruments qui permettront d'accélérer le désarmement et le non-prolifération nucléaire, a-t-il indiqué.

« Nous réduisons le risque des armes nucléaires à zéro en réduisant le nombre d'Etats dotés d'armes nucléaires à zéro », a conclu M. Ban.
Le Secrétaire général a indiqué qu'il se rendra à Hiroshima au Japon en août pour commémorer le 65ème anniversaire de la première attaque atomique de l'histoire de l'humanité.

M. Ban devait inaugurer mardi soir une exposition à New York au siège de l'ONU initiée par l'organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et dont le thème est 'Mettre fin aux explosions nucléaires'.