mardi 1 juin 2010

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies : "le rôle des élus et acteurs locaux n'est pas seulement important, il est essentiel".



De gauche à droite : T. Taue, maire de Nagasaki et vice-président de Mayors for Peace, L. Dehaene, maire d'Ypres et président de la Campagne Vision 2020, Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU, T. Akiba, maire d'Hiroshima et président de Mayors for Peace, S. de Queiroz Duarte, Haut Représentant pour le désarmement auprès de l'ONU.

"Construire un monde pacifique ne commence pas dans les salles de conférence à New York ou à Genève. Cela commence sur le terrain, dans les quartiers, dans les communautés. Cela commence par des leaders éclairés dans les villes et villages partout dans le monde. Cela commence avec vous. Et vous êtes en première ligne". C'est par ces mots que le Secrétaire général des Nations Unies a apporté officiellement son soutien aux activités des élus locaux membres de Mayors for Peace lors de la Conférence organisée à l'ONU par le réseau international, en marge de la Conférence d'examen du Traité de non-prolifération (TNP), le 4 mai 2010. 

12 collectivités locales françaises étaient représentées à New York pendant la semaine d'ouverture de cette Conférence pour faire entendre la voix des élus locaux qui s'engagent auprès des citoyens, au quotidien, pour une culture de la paix. 

Que cela soit devant les confédérations syndicales, les féministes, les jeunes, leurs homologues internationaux, les ambassadeurs des Etats parties au Traité ou les citoyens français rassemblés par le Mouvement de la Paix, les membres de la délégation ont plaidé pour l'abolition de l'arme atomique sans plus tarder. 

Pour lire le compte-rendu des activités de la délégation, cliquez ici.